Zambèze, pagayer à mort, récit de voyage en Afrique australe par Patricia Bianchi
Récit de voyage

Zambèze, pagayer à mort

Partager l'article
  • 24
  • 2
  • 2
  •  
    28
    Partages

L'avis de La Voyageothèque sur ce livre : 4 étoiles

Zambèze, pagayer à mort est un récit de voyage de Patricia Bianchi. Le récit d’un périple court mais aventureux qui suit le lit du fleuve Zambèze de la Zambie aux chutes Victoria au Zimbabwe.

Un livre qui vous embarque en Afrique, à la découverte de sa faune extraordinaire, de sa terre rouge et de sa lumière exceptionnelle.

Qui a visité un jour l’Afrique australe retrouvera ici les sensations qu’il a pu éprouver sur place et son âme d’enfant. En tout cas, pour moi qui ai visité l’Afrique du Sud il y a près de 20 ans déjà, ce livre a ravivé de très beaux souvenirs. Ce sont les yeux écarquillés et le coeur battant que j’ai été de nouveau happée par l’atmosphère de l’Afrique.

Si vous ne connaissez pas l’Afrique australe, préparez-vous à être émerveillé par les rencontres furtives avec la faune, à trembler devant ses dangers, à profiter d’instants précieux à saisir la lumière comme aucune photo au monde ne sait la rendre. Aucun cliché Instagram ne peut remplacer l’expérience sur place… ni même le pouvoir de suggestion des mots.

Le récit d’un voyage aventure

Zambèze, pagayer à mort, récit de voyage en Afrique australe par Patricia Bianchi

Zambèze, pagayer à mort, est le récit d’une descente en canoë, comme le suggère le titre. Une descente légèrement périlleuse et totalement hors du commun. Et pourtant réalisée dans le cadre d’un voyage organisé.

Comme quoi, il est encore possible de partir à l’aventure, même en ayant recours à l’aide d’une agence pour organiser une partie du périple : vols, guide local, ravitaillement, excursion aux chutes Victoria à la fin du séjour sont prévus, certes. Seulement, l’organisation ne peut absolument pas prévoir ce qui va se passer pendant les 10 jours de descente du fleuve Zambèze, les rencontres inattendues avec la faune, les bivouacs improvisés sur les berges.

Dès la préface, l’autrice est claire, tout comme l’agence de voyages :

Attention, c’est un voyage engagé qui demande un bon physique et surtout un bon mental car il ne faut pas paniquer en présence de la faune sauvage…
Prudence et vigilance seront donc leurs compagnons de tous les instants

Patricia Bianchi, Zambèze, pagayer à mort

Et le guide de rajouter :

Attention, poursuit Cibi, l’aventure que vous allez vivre comporte des risques liés au milieu dans lequel nous évoluons, tant par notre isolement que par la nature du terrain et les animaux que nous allons rencontrer. Vous verrez des hippopotames, des crocodiles, des éléphants, des buffles et d’autres bêtes, peut-être même des lions, des léopards et des hyènes. On ne sait pas ce que nous réserve ce voyage. Toujours est-il qu’il faudra être prudents et respectueux des consignes. Ne laissez jamais dépasser vos coudes des canoës.

Patricia Bianchi, Zambèze, pagayer à mort

Partis à 6, et revenus à 6, le groupe est accompagné d’un guide local Cibi et de son aide de camp Carlos. Serge, Nicolas, Jean, Alain, et les deux sœurs Amanda et Pat ne sont pas au bout de leurs surprises.

Pour terminer, le récit inclut la visite des chutes Victoria.

Je ne suis pas certaine de l’intérêt de raconter tout le voyage. En effet, cette partie du séjour n’est plus du tout aventureuse et bien loin des moments vécus lors de la descente du Zambèze. Je comprends bien la volonté de l’autrice de clôturer le récit avec ces chutes d’eau majestueuses mais, pour moi, cette partie est de trop.

Zambèze, pagayer à mort, un documentaire sur l’Afrique australe et sa faune sauvage

Une descente en canoë sur le fleuve Zambèze, de la Zambie au Zimbabwe

Tout au long du récit, l’autrice apporte de nombreuses informations sur la faune africaine. Parfois sur la flore également, mais nettement moins souvent. À la lecture, on voit bien de quel côté le cœur de Patricia Bianchi balance 😊

Elle est davantage curieuse et admirative des animaux que des végétaux. En grande curieuse justement, elle nous relate son voyage en y ajoutant nombre de données scientifiques, fruit de ses recherches avant ou après l’expédition.

Ainsi, ce livre sur l’Afrique vous en apprendra beaucoup sur les hippopotames, ces animaux les plus dangereux d’Afrique. Eh non, ce ne sont pas les lions ou les léopards, ni même les crocodiles qui sont les plus à craindre dans cette partie du globe !

Toutefois, les 8 rameurs devront se méfier de ces reptiles qui peuplent les rives du Zambèze.

Avant d’aller se coucher et histoire de dormir tranquille, ils font un petit tour au bord de l’eau pour voir si les crocodiles sont partis. Pas du tout. Ils sont tous là. En file indienne. Face aux hommes, leurs yeux phosphorescents au ras de l’eau brillant dans le faisceau des lampes électriques.

Patricia Bianchi, Zambèze, pagayer à mort

Je crois que c’est fichu pour dormir sur ses deux oreilles…

Vous en apprendrez également beaucoup sur les éléphants et les nombreux oiseaux rencontrés et photographiés par Patricia Bianchi.

Et pour ceux qui ont un peu de mal en géographie, une carte du secteur n’est pas superflue pour mettre une image sur les mots de l’autrice :

Nous sommes au sud de la Zambie. Le Zambèze, long de 2750 kilomètres, est le quatrième fleuve africain après le Nil, le Congo et le Niger. Il prend sa source en Zambie, à Kalene Hills, à environ 1500 mètres au-dessus du niveau de la mer, descend vers l’Angola, revient en Zambie dont il délimite la frontière avec la Namibie et le Zimbabwe, s’évade vers le Malawi, traverse le Mozambique et finit sa course dans l’océan Indien.

Patricia Bianchi, Zambèze, pagayer à mort

Allez, parce que je suis sympa, je vous la donne cette carte.

Le cours du fleuve Zambèze en Afrique australe
©Creative commons, wikipedia, cliquez sur l’image pour l’agrandir

Un format de livre peu commun incluant de nombreuses photos

Le format du livre est atypique. Tout comme le choix de la narration.

Au niveau de la présentation, chaque chapitre débute par un résumé de la journée. Une courte description par ailleurs reprise dans le sommaire, ce qui donne naissance à un journal de bord concis dès les premières pages du livre. Un aperçu de l’aventure qui suscite la curiosité.

De très nombreuses photos agrémentent le récit. Environ une page sur deux ! De telle sorte que les photos correspondent au texte que l’on vient de lire, ce qui est très agréable. J’ai personnellement beaucoup de mal à apprécier les encarts de photographies en milieu et fin de livre car ils sont déconnectés du texte. Donc, avec Zambèze, pagayer à mort, je suis comblée pour les images.

De gauche à droite : début du sommaire, 1ere page et dernière page du 1er chapitre. Cliquez sur les images pour les agrandir.

Il convient aussi de préciser que le livre n’est disponible qu’au format numérique. Autant de photographies auraient largement augmenté son prix s’il avait été vendu imprimé. De plus, le format non redimensionnable n’est pas compatible avec votre liseuse. Il vous faudra télécharger l’application de lecture Amazon Kindle pour pouvoir le feuilleter 😊

Enfin, au niveau de la narration, j’ai été surprise que l’autrice utilise la 3e personne. C’est étonnant de lire une non-fiction, une histoire réelle à laquelle Patricia Bianchi a elle-même participé, à la 3e personne. Étrange au début, puis on s’habitue. Une certaine forme de pudeur peut-être ?

Voici donc pour ces quelques détails sur un format inhabituel qui pourraient vous déplaire, ou au contraire vous charmer.

Pourquoi lire Zambèze, pagayer à mort ?

Zambèze, pagayer à mort, récit de voyage en Afrique australe

🦛 Zambèze, pagayer à mort est un livre qui vous immerge en Afrique australe. Son regard tourné principalement vers le fleuve change des clichés habituels sur la savane et ses points d’eau salvateurs.

🦎 Vous en apprendrez énormément sur la faune grâce à un récit très documenté qui allie expérience personnelle marquante, émerveillement, et curiosité intellectuelle.

Pour découvrir le sud du continent africain, vous plonger dans de savoureux souvenirs, vivre une aventure hors du commun avec l’autrice, Zambèze, pagayer à mort est une lecture tout indiquée.

Un livre que l’on peut se procurer uniquement sur Amazon. À acheter ou emprunter ici.

Bon voyage !


Partager l'article
  • 24
  • 2
  • 2
  •  
    28
    Partages
  •  
    28
    Partages
  • 24
  • 2
  • 2

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.